AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Lun 19 Déc - 22:13


Ce soir, comme un tous les soirs depuis maintenant un bon nombre d'années Jaelyn quitte son travail pour rentrer chez elle. Logiquement comme toute femme qui rentre chez elle après une bonne journée de travail, son mari l'attend sagement à la maison avec un bon verre de vin à la main mais dans le cas de Monamarra personne ne l'attend chez elle c'est plutôt elle qui aurait tendance à attendre Basile son mari. Parfois elle l'attend toute la nuit puis finis par s'endormir sur le canapé son verre de vin se déversant sur le sol du salon et ce soir risque d'être un soir comme tous les autres.

Jaelyn rentra donc chez elle vers dix huit heures. Après avoir pénétrais dans son entre, elle grimpa les escaliers et alla se faire couler un bon bain bien chaud. Une fois après avoir rajouter la mousse, elle se déshabilla et se glissa dans le bain, qui allait surement la faire décompresser de sa journée qui fut assez éprouvante. Après avoir passer une bonne heure dans son bain, la jeune femme décida d'en sortir. D'une parce que l'eau commençait à devenir froide mais surtout parce qu'elle commençait à s’ennuyait. Enfin cela n'était que le début de l'ennuie. Jaelyn sortit donc de son bain et vida la baignoire avant de sécher. Elle enroula peu après une serviette autour de sa silhouette et alla dans sa chambre pour enfiler un shorty et un débardeur. Une fois qu'elle était mise en tenue décontracté, la demoiselle descendit dans le salon et alluma la télé puis se servit un verre de vin en se calant devant la télé. Elle regarda brièvement l'heure et vu que Basile était encore en retard mais cette fois-ci la demoiselle en avait marre, elle n'en pouvait de sentir ce fossé entre elle et son mari qui se creusait de plus en plus. C'est alors qu'elle laissa son téléphone sur la table et coupa la télé, pour la remplacer par de la musique. La demoiselle se mit donc à danser en plein milieu de son salon, un verre de vin à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Lun 19 Déc - 22:44



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”


Délaissant l'université, je finis par quitter les lieux après un conseil de discipline prolongé par je ne sais quel débilité. Encore une fois j'avais pu que constater que mon cher collègue en art lui aussi, faisait tout pour m'emmerder clairement, et il avait sérieusement échauffé mon calme. Dix-neuf heure trente, et la nuit était déjà la depuis un long moment, ne résistant pas à une clope peut importe ce que me dirait Jaelyn, je l'allume tandis que je cherche mes clés de voitures dans ma poche de manteau. Monsieur ?! Voix qui surgit derrière moi et je soupire, me retournant pour regarder un étudiant venir vers moi. [...] Quinze minutes plus tard, et je réussis enfin à vraiment l'envoyer voir ailleurs avec aucune parcimonie. Je sais bien que demain j'en entendrais sans doute parler mais peut importe, pour une fois je veux rentrer à la maison, enfin non faux, je voulais larguer ce gamin, parce qu'il s'est mit à me parler dehors, alors qu'il fait au alentour de zéro degré et donc je suis congelé. N'ayant rien arrangé à mon humeur, je lâche mon énième clope pour entrer dans la voiture, démarrant le moteur. L'envie de finir au bar me prend lentement au ventre, mais je n'ai pas manger à midi et c'est cette raison qui me pousse finalement à emprunter le chemin de la maison. Je me doute qu'elle y est depuis des heures, bientôt vingt heure trente, c'est finalement un record de me voir arriver si tôt. Une semaine que je rentre alors qu'elle est couchée sur le canapé. Et j'arrive et nettoie le vin par terre avant de la réveiller doucement. Et elle est tellement fatiguée qu'elle ne trouve rien à répondre et ne me reproche rien, allant se coucher sans un mot. Oui tout va mal là-bas, dans ce monde où tout devrait aller bien.

Je gare la voiture devant notre immeuble et voit la lumière du salon allumé, oui elle est là. Je sors avant de verrouiller les portières et de traverser la route, puis grimpant à l'étage supérieur, je pousse la porte d'entrée où une musique me surprend. Posant mes clefs et mes gants sur le meubles d'entrée, je défais mon manteau avançant pour passer un coup d'oeil dans le salon, où je la trouve entrain de danser. Qu'est-ce qui te prend ? Curiosité, ma voix est sereine, et nonchalante comme souvent. J'accroche mon manteau avant de la rejoindre, m'approchant d'elle je glisse ma main dans sa nuque, remontant mes doigts dans ses cheveux au carré. J'aime sa nouvelle coiffure, ça l'a rend vraiment encore plus belle, si ce n'est possible. Je lui dépose un bref baiser sur les lèvres avant de la lâcher et d'aller me servir un verre de vin moi aussi. Geste doux et pourtant une habitude qui a perdu tout la fougue d'avant. Tu as déjà mangé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Lun 19 Déc - 23:30


Jaelyn avait déjà vider une bouteille de vin et vu que son mari n'étais pas encore rentrer, elle ne comptais pas en rester là. Elle se resservit un verre et se remit à bouger son corps, sans même entendre son cher et tendre mari qui rentrais une nouvelle fois en retard. La jeune femme vider le breuvage rouge contenu dans son verre avant de s'en resservir un énième verre. «  Qu'est-ce qui te prend ?  » lui demanda une petite voix dans on dos. La jeune femme se retourna et vit son mari. Qu'allais t'elle lui répondre sachant que l'alcool lui avait pas mal monter à la tête. Jaelyn n'étant pas le genre de femme à boire beaucoup cela pouvait être dangereux. «  Je bois, à m'en bourrer la gueule en espérant que mon mari, me touche en rentrant. A moins qu'il ne soit trop fatigué d'avoir tout donner aujourd'hui sur une autre femme.  » lança Jaelyn comme on lance un pavé dans une mare. En tant normal la demoiselle ne lui aurait rien répondu a pars «  Coucou mon cœur, ça va ?  » mais l'alcool lui faisait dire des choses qu'elle pensait mais qu'elle se garder de dire pour ne pas que son couple battre en poussière. Alors que la jeune femme remuais son fessier, Basile eut un geste tendre envers elle mais un geste habituel qui ne signifiait presque plus rien pour elle comme pour lui. Il l'embrassa donc puis alla se servir un verre «  Mais merde Basile ! Je ne suis plus assez belle pour toi ? Je ne t'attire plus ? Pourquoi tu ne me touche plus ? Je pourrais t'avouer que je te trompe, je suis sur que tu t'en foutrais complètement. Mais c'est sa, je n'ai qu'à te tromper, au moins y'a quelqu'un qui me touchera.  » finit t'elle par avouer sur une air de désolation. Ah l'alcool. Elle peut vous rendre une femme d'un naturel si doux en une femme agressive et méchante. Jaelyn regardais son mari quand celui-ci lui demanda si elle avait manger. «  Non, j'ai pas manger ! Et puis il y a du poulet basquaise dans le frigo tu te le réchauffe. Te préoccupe pas de moi, de toute manière tu ne fait que cela depuis un moment.  » ajouta t'elle en prenant la bouteille de vin dans sa main et but comme cela au goulot. Jaelyn était arriver à un stade où seul l'alcool lui permettait de faire face à son mari, celui penserais que c'est surtout l'effet de l'alcool qui lui fait dire cela et il resterait auprès sans pour autant se douter qu'elle le pense vraiment. «  Oh et puis tu sais quoi ? Je sors. Je ne sais pas où je vais, mon téléphone et sur la table et ma carte bleue dans mon sac. Donc tu as tout ce qu'il te faut, j'essaye de ne pas revenir trop tard.  » lui dit Jaelyn en s'avançant vers sa chambre. Sa démarche en zig-zag prouvait totalement que son état, ne lui permettait de sortir.


Dernière édition par M. Jaelyn Calowell le Mar 20 Déc - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 0:02



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”


Je remarque la bouteille vide déjà posé sur la table basse, Jaelyn ne tient pas l'alcool, alors si en plus elle s'est bu une bouteille de vin à elle seule... Enfin c'est peut-être celle de la veille, je me serre dans mon verre à pied, une envie de clope lattante. Je le ferais pas, elle veut pas que je fume à la maison. Je bois, à m'en bourrer la gueule en espérant que mon mari, me touche en rentrant. A moins qu'il ne soit trop fatigué d'avoir tout donner aujourd'hui sur une autre femme. Pardon ? Interpellé par sa réflexion, je la regarde un moment avant de reporter mon attention sur mon verre. J'étais à une audience disciplinaire pour un élève chérie. Je répond calmement, pour une fois ceci était un évènement prévu, mais je me doute que ce n'est pas que pour ce soir que ça la dérange. Je regarde le salon éclairé par des lampes au sol et des halogènes. C'est Mona' qui a décoré l'appartement, et sérieusement il est sublime. La décoration est hors de prix certes, mais ça on s'en fout, c'est super, on se croirait dans un magasine de décoration. Mais merde Basile ! Je ne suis plus assez belle pour toi ? Je ne t'attire plus ? Pourquoi tu ne me touche plus ? Je pourrais t'avouer que je te trompe, je suis sur que tu t'en foutrais complètement. Mais c'est ça, je n'ai qu'à te tromper, au moins y'a quelqu'un qui me touchera. Je fronce les sourcils sur le ton de reproche et sur son agressivité, regardant une autre fois la bouteille vide je ne perds pas mon calme. Monamarra est l'une des seules sur qui je ne m'énerve pas, que j'envoie pas chier, doux et souvent indifférent. Mais jamais je ne perds le contrôle. Image lisse du mari parfait. Tu as trop bu Mona'... bien sur que si je te trouve sublime, je te l'ai dis hier quand tu es revenue du coiffeur... Je dis rien sur sa menace de me tromper, je sais pas si elle le ferait ou pas. Sérieusement j'en sais rien, l'idée moi même d'aller voir ailleurs m'ayant jamais vraiment effleuré les pensées. Non, j'ai pas manger ! Et puis il y a du poulet basquaise dans le frigo tu te le réchauffe. Te préoccupe pas de moi, de toute manière tu ne fait que cela depuis un moment. Elle me prend la bouteille des mains et je la laisse faire, prenant mon verre pour en boire une gorgée, je m'éloigne pour aller baisser le son de la musique, comme si cette "dispute" ne me dérangeait en rien. Calme, garder son calme, mari parfait, garder le contrôle. Ses paroles me font d'un seul coup réfléchir à la dernière fois que l'on a coucher ensemble. Et ça va faire deux semaines et demies je crois, bon ok là j'avoue ça la fout mal. A croire que j'ai pas vu le temps passer, à croire que les jours s'enchaine sans que je les vois. En même temps arrivé quand elle dort, ça va pas aider à faire l'amour.

Elle boit au goulot et je la fixe légèrement dérangé par son attitude et ce qu'elle est entrain de faire. Et aussi troublé par son accès de violence et d'agressivité, à croire qu'elle gardait tout ça sans rien m'en dire. Où alors c'est l'alcool. Mais je sais qu'elle pense les mêmes chose que moi, en ce moment rien ne va. Je ne peux pas le lui reprocher... Oh et puis tu sais quoi ? Je sors. Je ne sais pas où je vais, mon téléphone et sur la table et ma carte bleue dans mon sac. Donc tu as tout ce qu'il te faut, j'essaye de ne pas revenir trop tard. Je fronce les sourcils ne comprenant pas où elle veut en venir, sérieusement son téléphone et sa carte de crédit je m'en fou royalement. Elle tourne les talons vers la chambre sans doute dans l'idée de s'habiller. Arrêtes tu es quasiment ivre, je ne vais pas te laisser sortir comme ça... Allez calmes toi... je sais que j'ai pas été très présent cette semaine, mais je suis là ce soir... Je la rejoins vers la chambre sans la retenir physiquement parlant, non je ne vais pas la séquestrer quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 1:13


«  Je bois, à m'en bourrer la gueule en espérant que mon mari, me touche en rentrant. A moins qu'il ne soit trop fatigué d'avoir tout donner aujourd'hui sur une autre femme.  » lui avais-je dis. Puis j'avais étudier son expression. Il arborait cette expression surprise puis sans vraiment réagir il reporta son attention sur son verre de vin. «  J'étais à une audience disciplinaire pour un élève chérie.  » me dit t'il avec son calme exemplaire. Je fouillais rapidement dans ma mémoire et me rappela soudain qu'il m'avait parler de cette fameuse audience, il me l'avait même annoncer pendant que nous faisions l'amour. Mais voyez vous cela remonte à moment car cela fait quand même deux semaines que nous n'avons pas fait l'amour mais vu qu'il n'est jamais à la maison, cela va être compliquer de partager ce plaisir charnel. Alors que je me perdais moi dans mes pensées, je le vis qu'il admirait la décoration intérieur faite par mes soins. «  Mais merde Basile ! Je ne suis plus assez belle pour toi ? Je ne t'attire plus ? Pourquoi tu ne me touche plus ? Je pourrais t'avouer que je te trompe, je suis sur que tu t'en foutrais complètement. Mais c'est ça, je n'ai qu'à te tromper, au moins y'a quelqu'un qui me touchera.  » lui criais-je dessus. Comme à son habitude il fronce ses sourcil légèrement blond, mais garde son calme le plus totale. Basile est pourtant un homme impulsif et colérique mais jamais avec moi, jamais il ne m'a insulter, menacé ou encore lever la main sur moi. «  Tu as trop bu Mona'... bien sur que si je te trouve sublime, je te l'ai dis hier quand tu es revenue du coiffeur...  » finit t'il par me dire. «  Oui, j'ai trop bu et alors ? Tu ne bois jamais toi peut être ? Ah , oui c'est vrai. Mais ma tête je m'enfiche. Je te parle de mon corps, il ne t'attire plus mon corps ?  » lui balançais-je au visage en m'étant approcher de lui. Je disjoncter complètement, j'étais devenue une sorte de folle allié qui essayait de faire voir la vérité en face à son mari. «  Non, j'ai pas manger ! Et puis il y a du poulet basquaise dans le frigo tu te le réchauffe. Te préoccupe pas de moi, de toute manière tu ne fait que cela depuis un moment.  » avais-je repris pour répondre à sa question d'avant. Puis dans un élan je lui pris la bouteille des mains et bu un bon quart de la bouteille comme ça au goulot, sous le regard un peu déstabiliser de Basile. J'avais l'impression de péter un plomb, toute seule. J'avais l'impression que lui était indifférent par rapport à cette situation mais surtout par rapport à moi. Je finis ma reposer la bouteille et le regardais «  Oh et puis tu sais quoi ? Je sors. Je ne sais pas où je vais, mon téléphone et sur la table et ma carte bleue dans mon sac. Donc tu as tout ce qu'il te faut, j'essaye de ne pas revenir trop tard.  » dis-je alors que je me dirigeais vers la chambre en titubant. « Arrêtes tu es quasiment ivre, je ne vais pas te laisser sortir comme ça... Allez calmes toi... je sais que j'ai pas été très présent cette semaine, mais je suis là ce soir...  » dis-t'il en me rejoignant dans la chambre. Je me tournais vers lui et le regardais. Puis sans un mot, je m'approchais près de lui. «  Tu est là mais oui bien sur, tu est là. Et au lieu de profiter de l'une de mes seules soirées avec mon mari. Je pète un câble et lui casse les couilles mais qu'est ce que je peux être conne.  » dis-je en tapant sur son torse pleine de rage. Basile ne réagis pas, il me regardais. De toute manière que voulais vous qu'il fasse. Puis dans un élan de connerie une nouvelle fois. Je levais ma tête vers lui et le fixait. «  Regarde moi dans les yeux et dis moi que tu m'aimes comme au premier jour. Que je suis la femme de ta vie.  » lui demandais-je légèrement désespérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 8:06



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”


Ce soir je rentre assez tôt, et pourtant j'ai la désagréable surprise de retrouver Monamarra quasiment saoule. Mona la fille exemplaire, Mona la fille douce et parfaite... Pourtant je peux pas lui en vouloir, et jamais je lui en voudrais d'ailleurs, elle a tous ses droits et pleins de raison d'être ainsi... Oui, j'ai trop bu et alors ? Tu ne bois jamais toi peut être ? Ah , oui c'est vrai. Mais ma tête je m'enfiche. Je te parle de mon corps, il ne t'attire plus mon corps ? Et bien théoriquement ça fait bien longtemps que je n'ai pas été ivre mort, avant c'était habituel, mais ça fait aussi partit des choses du mariage, ne pas revenir complètement troché pour dormir avec sa femme. Alors oui ça fait bien longtemps que j'ai pas bu à en vomir mes entrailles après... On en arrive à parler d'attirance à encore ramener le sujet au sexe. Faut dire que la vie de couple est normalement centré un peu sur ça, seulement avec son travail et le mien on va dire que c'est un peu peine perdu pour la moindre vie de couple. Mona tu es la seule femme que je regarde et que je désire, je peux te le jurer. Et ce ne sont pas des paroles en l'air, malgré la distorsion de notre mariage, jamais je ne suis aller voir ailleurs, jamais j'ai voulus quitter ma femme pour une autre. Comme tout homme oui je regarde d'autres femmes, mais jamais je me suis dis que je suis serais plus heureux ou autre en allant coucher ailleurs, loin de là !

Je la suis dans la chambre pour l'avertir que non elle ne va surement pas sortir de la maison ce soir, ivre et vêtu de la sorte. Seulement je crois que c'était pas non plus son but et qu'elle sait que dehors elle aurait du mal à faire cent mètres correctement. Au lieu de cela elle se retourne vivement contre moi, et s'avance avant que je sente ses poings s'abattre sur mon torse. Rien de brutale, rien de violent enfin pour moi, même si je sais que d'une manière elle le voudrait. Je repousse ma main qui tient mon verre pour ne pas le faire se renverser. Tu est là mais oui bien sur, tu est là. Et au lieu de profiter de l'une de mes seules soirées avec mon mari. Je pète un câble et lui casse les couilles mais qu'est ce que je peux être conne. Je serre les dents la fixant avec hostilité sans rien ajouter, gardant le silence pour ne pas m'énerver contre elle. Parce que je ne vais pas perdre mon calme, parce qu'elle a bu a que j'ai pas à lui reprocher ses paroles, parce que moi même je les ai pensé à mon égard. Alors j'ai rien à lui dire, j'ai rien à rétorquer ou à lui dire que oui elle a tort. Regarde moi dans les yeux et dis moi que tu m'aimes comme au premier jour. Que je suis la femme de ta vie. Ses yeux fixés sur moi ayant changé de la colère au besoin. Un besoin d'entendre la vérité, elle me fixe attendant une réponse. Et je m'éloigne pour poser mon verre sur un meuble avant de revenir vers elle et de la prendre par les épaules. Mona... Tu le sais...tu sais très bien que je t'aime, je serais pas là si tu n'étais pas la seule femme que j'ai jamais aimé et désiré, si tu n'étais pas la seule avec qui j'ai envie d'être... Tu entends ?! Je t'aime ! Je lui déclare doucement, ma main quittant don bras pour venir caresser sa joue. Je l'aime et on a tellement d'efforts et de choses à changer, je l'aime et je voudrais tellement tout arranger, tout rendre plus simple pour elle. Mes lèvres viennent se coller aux siennes pour lui montrer mes paroles. Parce que oui je l'aime et je l'ai toujours aimé, si je n'ai plus foi en tout ça, il n'a jamais été question de remettre en question mon amour pour elle. Jamais. Je l'attire contre moi pour la prendre dans mes bras. Ça va s'arranger... c'est merdique, mais ça va s'arrange chérie... je lui murmure en essayant moi-même de me convaincre de cela.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 11:03


«  Oui, j'ai trop bu et alors ? Tu ne bois jamais toi peut être ? Ah , oui c'est vrai. Mais ma tête je m'enfiche. Je te parle de mon corps, il ne t'attire plus mon corps ?  » dis-je complètement folle par l'alcool mais surtout par le fait que mon mari ne m'est pas fait l'amour depuis deux semaines et faut dire que dans un couple le sexe en est une grande partie. Je pense même que si mon mari, ne me touchait plus du tout j'aurais très certainement sois pris un amant, sois même demander le divorce. Ah, non je n'aurais pas demander le divorce, j'aime beaucoup trop mon mari pour ça. De plus ma question était complètement débile parce que bien sur qu'il avait déjà un peu trop forcé sur l'alcool mais jamais depuis que nous sommes marié et j'aurais du en faire autant. Il a toujours était un mari clean. «  Mona tu es la seule femme que je regarde et que je désire, je peux te le jurer.  » me répondit t'il avec une pointe de certitude dans la voix. Je connais ce ton la de voix et quand il l'emploie c'est que pour lui ce ne sont pas des mots en l'air. J'eus tout de même le temps de lui faire un petit sourire quand ces paroles douces sortirent de sa bouche. Mais je ré-déraillais deux minutes, plus tard avec l'idée en tête de sortir. Je partis donc dans la chambre pour suspecter mon départ, je ne voulais pas vraiment partir tout ce que je voulais c'est le faire réagir. Lui montrait que j'en souffre autant, lui montrais que cette situation devient insoutenable pour tous. « Arrêtes tu es quasiment ivre, je ne vais pas te laisser sortir comme ça... Allez calmes toi... je sais que j'ai pas été très présent cette semaine, mais je suis là ce soir...  » voilà les seuls mots qu'il réussit à me dire. Il ne me retenait même pas physiquement parlant, et puis a vrai dire à quoi bon ? Je ne ferais même pas cent mètre que je serais déjà ivre morte au sol. «  Tu est là mais oui bien sur, tu est là. Et au lieu de profiter de l'une de mes seules soirées avec mon mari. Je pète un câble et lui casse les couilles mais qu'est ce que je peux être conne.  » dis-je en venant abattre mes poing sur le torse de Basile, cela ne lui faisait pas mal j'en suis sur mais moi cela me défouler et donc il me laissait faire en couvant d'un regard tendre mais par parce qu'il le voulait, je pense. «  Regarde moi dans les yeux et dis moi que tu m'aimes comme au premier jour. Que je suis la femme de ta vie.  » lui dis-je en me calmant doucement. Je le regardais à moitié coller à lui. «  Mona... Tu le sais...tu sais très bien que je t'aime, je serais pas là si tu n'étais pas la seule femme que j'ai jamais aimé et désiré, si tu n'étais pas la seule avec qui j'ai envie d'être... Tu entends ?! Je t'aime !  » me dit t'il en me serrant peu à peu contre lui. Je posais ma tête sur son pectoral gauche et je fermais doucement les yeux en caressant le torse de Basile. Il me fit doucement relever la tête, et vint coller ses lèvres au miennes avec douceur et tendresse, je prolongeais donc un moment puis je décollais nos lèvres pour regarder un moment mon mari dans les yeux. Puis ce dernier, me serra contre lui en me caressant doucement les cheveux. «  Ça va s'arranger... c'est merdique, mais ça va s'arrange chérie...  » me murmura t'il. A ça pour être merdique, la situation était merdique mais sa phrase sonnait quelques peu faux. Comme si que lui même n'étais pas convaincu du fait que tout aller s'arranger. Je ferma doucement mes yeux et pris la parole : «  On verra … Ou peut être que nous n'allons jamais nous en sortir et que notre mariage va partir en poussière.  » dis-je en soupirant doucement. «  Bon, je vais aller me coucher moi. Je ne suis plus en état de réfléchir, je suis complètement éreinté par tout ce qui se passe en ce moment.  » ajoutais-je avec ma douceur habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 11:56



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”


Je la prend dans mes bras, serrant contre moi la femme dont je suis tombé amoureux il y a de cela des années. Et aujourd'hui nôtre petite fille devrait pouvoir jouer dans l'appartement... Seulement la nurserie a été transformé à en débarras et autres, et notre petite fille n'a jamais vu le jour. Notre vie de famille on nous l'a volé. Je ferme les yeux profitant de la présence de Mona et de son parfum envoutant. Elle se laisse faire, et se calme. On verra … Ou peut être que nous n'allons jamais nous en sortir et que notre mariage va partir en poussière. Sa voix résigné me tort le ventre et je resserre mon étreinte sans vraiment y faire attention. Sans doute par peur de la perdre, parce que cela je ne le supporterait pas. On a beau s'éloigner, on a beau être chacun de son côté, la savoir plus mienne je ne le supporterais pas. J'inspire l'air contre elle, les effluves de sa peau ravissant mon odorat. Non... on survivra à ça... tu verras. Je lui murmure avec aplomb, déposant à baiser sur le sommet de sa tête. Bon, je vais aller me coucher moi. Je ne suis plus en état de réfléchir, je suis complètement éreinté par tout ce qui se passe en ce moment. Elle s'éloigne légèrement et je lui sourie doucement en caressant ses cheveux. Pas de soucis, tu n'as pas faim ? Je demande en m'écartant d'elle pour reprendre mon verre de vin, cependant je le laisse sur la commode pour déboutonner ma chemise et l'ôter, avant d'enfiler un simple pull fin dans lequel je suis plus à l'aise. Cette fois - ci je récupère mon verre avant de me diriger de nouveau vers le salon. Passant une main dans mes cheveux, je le porte à mes lèvres pour en boire une gorgée. Essayant d'oublié cette dispute qui vient de se dérouler. Cependant les cris de ce soir semble au moins avoir eut pour effet qu'elle me dise ce qu'elle pense, même si c'est sous le cou de l'alcool... Et peut être nous rapprocher ?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 12:23


Alors que Basile me serrait contre lui avec douceur et tendresse, je m’évadai peu à peu et fouillait dans ma mémoire, ce qui aurait pu provoquer ce fossé. D'un coup, une image de moi allongée sur une table d'accouchement me vint en tête. Mon bébé, enfin notre bébé. Elle aurait dut avoir quatre ans, elle devrais jouer dans l'appartement et sourire en voyant son papa rentrer. Mais au lieu de cela il n'y a personne dans ce grand appartement, froid. J'aimerais tellement retenter d'avoir un enfant mais Basile ne semble pas aussi d'accord. Enfin bon, il y a comme même une chose que je ne lui ai pas encore dites c'est qu'il y a deux semaines, alors que nous faisions l'amour, je me suis rendu compte que j'étais en pleine ovulation, et je ne comptais pas lui dire avant d'être sure d'être enceinte car cela ferait encore exploser une dispute lourde et sans intérêt entre nous. «  Non... on survivra à ça... tu verras.  » me dit t'il. Sa phrase me fit rapidement sortir de mes pensées. Cette phrase fut dites avec aplomb et sûreté, et ça sa me plaisait. Alors que je m'écartais de lui pour le regardait, Basile me caresser les cheveux en souriant. «  Pas de soucis, tu n'as pas faim ?  » me demanda t'il avec une douceur incomparable dans sa voix rauque et suave à la fois. «  Non merci, je n'ai vraiment pas envie de manger chéri.  » lui répondis-je avec douceur alors qu'il retirer sa chemise pour enfiler un pull. Quand à moi, je retirais mon débardeur moulant pour aussi enfiler un long pull qui allait me permette de me réchauffer tout en restant à l'aise dans mon lit. Je tournais le dos à Basile et me glissais sous les draps, en souriant. Pour la première fois depuis un bon nombre de mois, j'allais enfin m'endors le sourire aux lèvres. Cette dispute fut certes froide et déchirante pour nous deux mais si cela avait pu faire effet d'électrochoque, qui nous permettrais de nous rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 12:35



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”



Je la regarde enfiler elle aussi un pull, et je la laisse donc dans la chambre. Non merci, je n'ai vraiment pas envie de manger chéri. Ok pas de soucis, je vais pas l'obliger à venir se nourrir ça ne sert strictement à rien, et encore une fois l'indifférence reprend le dessus sur quoi que ce soit. Avant de quitter la chambre, je diminue la lumière du plafonnier pour lui permettre de se coucher en douceur. Je te rejoins tout à l'heure.. Je lui lance avant de quitter le couloir et de retourner à la cuisine. Verre de vin en main, je met le plat de poulet à réchauffer et je me pose devant la fenêtre à regarder la nuit et les lumières de Londres. La vitre est carrément gelée au contact de mes doigts, et appuyé contre le bords je fixe la ville, perdu dans mes pensées. Depuis longtemps j'ai cessé de me demandé si je me sens bien ici ou pas, j'y suis et puis voila. C'est notre mariage, notre couple et voila. Soupirant, je me dis que j'ai envie d'une clope mais que c'est une très mauvaise idée, je termine mon verre en retournant vers le micro-onde et me réservant une assiette. Pas grand chose faut l'avouer, voir quasiment rien. J'envoie le reste de mon assiette à la poubelle, ce que j'ai manger n'est même pas un repas vu la quantité. Peu importe. Je range le tout au lave-vaisselle avant d'éteindre la cuisine et de retourner au salon, ou je m'assois dans le canapé en soupirant. Attrapant le paquets de feuilles de mon sac je les regarde sans m'intéresser à aucune. L'image de Mattys, une de mes copie en main, me revenant à l'esprit, je sourie en me disant qu'il y aurait encore plus d'élève à se plaindre si je faisais pareil à tous. Je crois bien qu'au bout d'une semestre j'aurais plus que la moitié de ma classe en élève. Sur ses bonnes pensées j'arrête de les observer et les repose sur la table basse, terminant mon énième verre de vin. Je me lève en soupirant rejoignant la sale de bain où j'abandonne mes affaires pour me glisser sous l'eau brûlante. J'y reste de longues minutes à rester concentrer sur l'eau... Puis une fois sortit et sec j'enfile simplement un bas de pyjama. Je n'ai pas sommeil mais je rejoins néanmoins la chambre, qui est seulement éclairé par les lumières extérieur de la ville. Je me glisse dans le lit avant de fixer le plafond. Ne sachant même pas si Jaelyn dort déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 12:59


Je m'étais glisser sous les draps depuis un moment déjà, mais je n'arrivais pas à trouver le sommeil. Ma tête était figé sur le fait que j'avais coucher avec mon mari, j'étais peut être tomber enceinte et lui n'en savais absolument rien. Je détestais cacher des choses à mon mari, surtout quand cela parlait d'enfanter. Le temps passait et plus je doutais que Basile vienne me rejoindre mais d'un coup, je sentis quelque chose bouger dans le lit. Je ne me retournais pas car je savais pertinemment que c'était Basile qui venait de me rejoindre. J'inspirais «  Basile .. Il .. il faut que je t'avoue quelque chose..  » dis-je en me redressant doucement. Je passais une main dans mes cheveux puis les reposais sur mon abdomen. «  Il y a deux semaines alors que nous faisions l'amour, je me suis rendue compte une journée après que j'étais en pleine ovulation .. Je suis désolée de ne pas en avoir parler plus tôt mais je n'ai pas eu beaucoup le temps et je ne savais pas comment l’aborder, car je ne suis pas sur d'être enceinte et je ne veux pas que l'on se crée de faux espoirs. Enfin bon, voilà maintenant tu le sais.  » terminais-je en me retournant sans même attendre sa réaction. De toute manière, je m'en doutait de sa réaction. Il va rester indifférent à tout ceci. Je me rallongea comme avant sauf qu'au lieu de tourner le dos à Basile, je lui faisais face désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 13:06



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”


Basile .. Il .. il faut que je t'avoue quelque chose.. Alors que ses mots brisent le sielnce, la première chose qui me vient en tête est l'image de Mon avec un autre homme. Comme si c'était d'une évidence, comme si notre mariage allait pas à ce point, sans doute sa menace de tout à l'heure qui me revient en tête. Même si je pense être sur que Jaelyn ne le ferait jamais, c'est cette vision qui me vient directement à l'esprit lorsqu'elle prononce cela. Je n'ai même pas le temps de lui répondre quoi que ce soit, ni un oui ? qui voudrait lui dire que j'écoute. Non elle se lance directement. Il y a deux semaines alors que nous faisions l'amour, je me suis rendue compte une journée après que j'étais en pleine ovulation .. Je suis désolée de ne pas en avoir parler plus tôt mais je n'ai pas eu beaucoup le temps et je ne savais pas comment l’aborder, car je ne suis pas sur d'être enceinte et je ne veux pas que l'on se crée de faux espoirs. Enfin bon, voilà maintenant tu le sais. Je reviens à la réalité par ses paroles, sexe, ovulation, faux espoirs. Ouai tout ça me fait revenir brusquement à la réalité, et je sens le lit bouger légèrement dans que je me doute qu'elle se tourne vers moi. Bébé. Lorsqu'elle a voulut retenter j'ai pas eut le cran de lui dire non, parce que je sais qu'elle serait ravis, parce que ça résoudrait tout... Pourtant je ne m'attendais pas à ce que ça puisse peut-être arriver si vite. Quoi qu'elle n'est pas sur de l'être. Je reste un moment en silence, sans avoir quoi que ce soit à répondre. Pourtant la dispute qui vient d'avoir lieu me pousse à faire un effort, et je me tourne vers elle finissant par l'attirer vers moi. T'inquiètes pas, je comprends avec le boulot et tout... Il ne reste plus qu'à attendre de voir ça alors. Je répond en soufflant mes mots. Ma main caressant son visage, l'autre se glissant dans son dos avec tendresse. Oui attendre et voir..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Jaelyn Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 16
♦ Star de l'avatar : Troian Bellisario
♦ Pseudo : Anonymouth


MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 14:25


Je m'étais habitué à l'indifférence de mon mari, par rapport à tout ce que je pouvais lui dire mais là il eut un geste qui me choqua légèrement, vu qu'il me pris dans ses bras et me colla à lui en souriant tendrement. Tous ses gestes tendres à mon égard, je n'y était plus habitués. Puis pour comblais le tout, il me parla d'une voix suave et tendre à la voix. «  T'inquiètes pas, je comprends avec le boulot et tout... Il ne reste plus qu'à attendre de voir ça alors  » me dit t'il en déposant un baiser sur le sommet de mon front. Je souriais doucement à tous ses gestes. Puis d'une main il me caressais le visage et d'une autre le dos, pendant ce temps moi de mon côté j'enfouissais de plus en plus ma tête dans le creux de la poitrine de mon bien-aimé. Je savais que cette idée e grossesse était risqué, vu ce qu'il s’étaie passer avec la première grossesse et le mal que cela nous a fait, à nous et notre couple, je n'étais pas si sereine que cela. Mais je voulais tellement être maman et encore plus avec Basile, car je pense vraiment qu'un bébé peut vraiment sauver notre couple. Je plaçais donc une main sur mon ventre et espérait aussi fort que je pouvais d'être enceinte mais surtout d'avoir un bébé en pleine santé et aussi beau que son papa. Peu à peu mon esprit partie dans les bras de morphé tandis que mon corps lui restais dans les bras de mon mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   Mar 20 Déc - 14:44



basile & jaelyn

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. ”


Les secondes défilent dans un silence de plomb et peu à peu je sens la respiration de Mona' s'adoucir, la sentant se détendre je reste allongée près d'elle, elle endormit et moi fixant le plafond. Incapable de l'imiter dans son sommeil. Au bout d'un moment n'en pouvant plus, je m'écarte doucement avant de sortir du lit la laissant endormie tranquillement. J4attrape juste un peignoir et je sors de la chambre pour joindre le salon que je n'allume presque pas, juste une lampe tamisé, avant de m'assoir dans le canapé. Attrapant mon paquet de clope, je me dirige vers notre balcon pour en allumer une, refermant la porte derrière moi pour que ni l'odeur ni la fumée ne rentre. Un bébé.
Pour être sincère si je voulais recommencer c'était dans le but de ne pas la décourager, pour faire des efforts, pour ne pas la laisser se battre seule. Pourtant là, maintenant, j'ai les pensées abjectes à me mettre à espérer qu'elle ne soit pas enceinte. Ignoble. Dégueulasse. Dans quelques mois oui, je m'étais dis que j'avais quelques mois, pour tout remettre en ordre, pour que l'on se ressoude. Mais là... maintenant... si une petite chose grandit dans son ventre... Comment envisager de l'accueillir dans notre famille alors qu'il n'y a déjà plus aucune affection. On fait l'amour plus par nécessiter de faire un bébé, je rentre jamais, je suis au bar ou chez Mattys, je rentre tard. Et elle reste seule... Dans quelques mois ouai pourtant là tout semble mal se passer. Et je ne cesse de me dire que peut-être que c'est rien, qu'elle n'est pas enceinte. Et pourtant dans ce cas, si elle ne l'est pas, je vais devoir être plus présent, parce que je sais qu'au fond d'elle Mona espère. Et si elle ne l'est pas, alors elle aura besoin de moi. Je soupire prenant ma tête entre mes mains. Puis éjectant la clope, je rentre et range mon paquet dans ma sacoche avant de m'allonger sur le canapé. Finalement après quelques heures je retourne dans la chambre où Mona dort toujours. Je me glisse entre les raps et ferme les yeux, sentant sa présence dans mon dos. Je me laisse glisser dans le sommeil...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)   

Revenir en haut Aller en bas
 

BASILE Ҩ And dreamed of para-para-paradise ! (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» UN REY PARA LA PATAGONIA
» CARRERAS ET BRIGHTMAN......AMIGOS PARA SIEMPRE
» Siete factores para prevenir la enfermedad de Alzheimer.
» Si Vis Pacem, Para Bellum
» Civi Pacem, para Bellum/ Lucius Hostilius
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
à la faveur de london :: ♦ CITY OF LONDON :: Habitation :: QUEENSWAY STREET-