AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Sam 10 Déc - 23:26






CALOWELL GABRIEL BASILE

FEAT JOSEPH MORGAN

C'est lui qui, le premier déguisant sa malice, d'un semblant de vertu sut habiller le vice.
THIS YOUR STORY
NOM ✐ Calowell
PRENOM ✐ Gabriel Basile
DATE DE NAISSANCE ✐ Douze Avril
LIEU DE NAISSANCE ✐ Athènes
AGE ✐ Vingt - six ans
PROFESSION ✐ professeur d'histoire de l'art, et en phase de devenir directeur d'une galerie d'art
STATUT SOCIAL ✐ marié
GROUPE ✐ suiveur

IF WE WERE IN A MOVIE

loyal ✐ perfectionniste ✐ mélomane ✐ créatif ✐ persévérant
têtu ✐ méchant ✐ calculateur ✐ infidèle ✐ déséquilibré

Douze avril 1985, Athènes. Naissance de Gabriel Basile Shakespeare Nicholas Calowell, sur le trajet de l'ambulance qui menait à la maternité.
Huit Mai 1991, Rome . Emménagement de la famille Calowell en Italie, Basile à six ans, sa mère accouche trois mois plus tard d'une petite Sophia et de sa jumelle Norah.
Décembre 1997, Rome. Le douze décembre après de long mois de lutte à l'hôpital, Norah meurt de la mucoviscidose. La famille Calowell est dévasté, Noël 1997 se déroule dans une ambiance chaotique.


décembre 1998, cagot familial

“ Elle me manque tellement, c’est atroce. Ce n’est pas par vague, c’est tout le temps, sans répit.. ”
Dehors le vent souffle avec fracas, je sais très bien que dans une ou deux heures il se mettra à neiger. A cette heure même à la villa, les domestique doivent déjà préparer et mettre tout en ordre pour le réveillon. Dehors il fait froid, mais à l'intérieur c'est pire. Ça me dévore, ça fait mal. En moi ça brûle d'un feu glacial, ça écorche tout sur son passage, ça détonne avec l'ambiance festive des rues, ça me met hors du temps, hors de mes éléments. Ça me tue à petit feu. Je reste plus loin, le cercueil de marbre m’apparaissant derrière sa silhouette. Silhouette sombre, recouverte d'un manteau pour nous couvrir du froid. Je la rejoins, l'enfermant dans mes bras, refermant cet espace à nous deux. Plus que nous deux, plus de trio, plus rien. Juste nous deux. Détruit. A vie. Je serre les dents, sentant Sophia étouffer ses sanglots en espérant que je ne les entendent pas. Je voudrais lui dire de pas se cacher, que j'ai pas à la juger, lui dire que je comprend déjà la moitié de sa peine et que je n'imagine même pas l'autre moitié qui la clou au sol, lui fait perdre ses repères. Je voudrais mais j'y arrive pas, ma gorge me fait mal et je veux pas parler, j'en serais incapable. Notre soeur est partit, elle a amené avec elle notre famille, notre bonheur, notre union. Elle a laissé sa jumelle, son frère, elle nous a laissé pour une vie éternelle. De là haut elle doit aller tellement mieux, finit les hôpitaux, finit les toux tâché de rouge. Elle a tout emporté, tous ce que je lui aurait donné volontiers. Elle me manque tellement, c'est atroce. Ce n'est pas par vague, c'est tout le temps, sans répit... Ça va faire un an, un an et quelques jours. Un an que l'Italie a perdu le goût de la festivité, la chaleur du soleil et toute familiarité, un an à sombrer. Malgré le cuir qui recouvre ma main, je sens la main de Sophia venir se glisser dans la mienne, sa tête se posant contre mon torse. Si seulement tu savais, si tu savais à quel point j'aimerais te rendre ta moitié, te redonner le sourie et cette complicité, rendre à la vie toute sa couleur, notre joie d'avant et notre famille. Elle essaye de parler mais sa voix coupé de sanglot arrive même pas à articuler, je serre les dents. La serrant dans mes bras. Des minutes, peut-être des heures à être ici. Mon portable vibre des centaines de fois sans que je daigne y lancer un regard. On sera en retard et peu importe. Ici y'a pas de temps, le temps n'existe plus, je n'en veux plus, le temps nous a voler notre soeur. J'en veux plus.

Vingt-Deux Septembre 2000, Milan. Basile commence ses études supérieur en art visuel
Douze Novembre 2000, Milan. Rencontre de Monamarra, une fille de sa classe... Un jeu de séduction commence.
Vingt-huit Avril 2000, Milan. Monamarra gifle Basile en pleine classe pour cause qu'il est couché avec une autre fille et qu'elle les ait surprit. Ils ne sont pourtant pas en couple.
Été 2001, Hawaï. Vacances en "famille", écourté par les parents, seul Basile et Sophia restent et profite de leur été.
Été 2001, Hawaï. Dernier été familial.


Mars 2006, Rome

“ Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu’elles font quelque chose de chouette on tombe a moité amoureux d’elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment.”
Il lève son verre en notre direction, je me force à sourire, alors que je n'ai qu'une envie. Le tuer. Le frapper, lui faire tout regretter, mon enfance, mon passé, son absence. Ma vie. Il sourit, et je sais qu'il fait semblant, il est doué pour ça. Pour tout. Je le hais. Un chuchotement à me droite de Sophia me dit de rester calme, je ne détourne pas le regard. Faux semblant. A mon fils, j'ai toujours su qu'il ferrait de grande chose... Se marier aussi rapidement le prouve... Au bonheur et la vie commune qu'il entame avec Monamarra, notre joie commune de l'accueillir dans notre famille. Une vie bien remplit. A votre futur bonheur. Ça ne veut rien dire. Je serre les dents, levant mon verre en imitant son geste, applaudissements. Connards vous voyez pas qu'il se fiche royalement de tous cela, mon mariage, moi, notre famille, il déteste tout ça. La main de Mona' se pose sur la mienne, je tourne la tête lui souriant, je me détend. Ses lèvres viennent effacer légèrement le gout d'amertume que mon père vient de créer. Le repas s'achève et je me retrouve sur le balcon, Sophia avec moi et Marcus, à contempler la vue imprenable sur l'océan. On discute, de tous de rien. Discussion du monde, comment notre vie avance si vite. alors comme ça c'est vous qui me volez mon homme ?Je me retourne tandis que Mona arrive, sa robe trainant au sol, ses cheveux légèrement décoiffés depuis ce matin, son bustier remontant sa poitrine de manière si séduisante. Je lui souris, prenant sa main pour l'attirer à moi. Mes bras se refermant autour d'elle. Son dos contre mon torse, je sens sa respiration, je suis bien. Si bien. J'aimerais porter un toast... là, avec les personnes les plus chères à ma vie... j'aimerais lever mon verre... enfin Je prend la bouteille de champagne qui tenait dans ma main et Sophia rit légèrement. J'aimerais lever cette bouteille à la lumière qui veille sur nous... A Norah... qui doit être la plus heureuse à nous regarder. Les sourires se font moins joyeux, l'ambiance plus lourde... Marcus lève son verre reprenant mon " A Norah" , les filles l'imite mais Mona me lance un regard, avec un "tu as trop bu" du bouts des lèvres... Il fait froid... frais plutôt. Il faut rentrer à l'intérieur. On bouge, et je reste en arrière pour fixer le ciel noir. Tu sais... elle aurait sans doute balancer un discours atroce et aurait porté du rouge rien que pour énerver Monamarra... Elle aurait rendu la soirée inoubliable... comme elle. Ma gorge se serre et je laisse ma petite soeur se glisser dans mes bras. A Norah.

Huit Novembre 2006, Londres. Emménagement à Londres.
Douze Novembre 2006, Londres. Début du projet de galerie d'art de Basile.
Vingt-huit Février 2007, Londres. Monamarra tombe enceinte.
Onze Mars 2007, Londres. Sophia débarque pour deux semaine à Londres au plus grand plaisir de son frère.
Seize Aout 2007, Manchester. Suite à une chute de tension Monamarra va à l'hôpital. Ils apprennent que le cordon s'est enroulé autour du cou du bébé depuis trois semaines. Le bébé est mort et Monamarra se doit d'entrer en salle de travail pour accoucher de leur petite fille morte.
Quinze Septembre 2007, Rome. Basile s'enfuit à Rome, laissant tout derrière lui, enchainant l'alcool et la drogue, il se perd peu à peu.


Octobre 2007, Rome

“ arfois le plus dure est de faire semblant que tout vas bien pour le plaisir des autres alors qu'on a qu'une envie c'est de crever. ”
T'es-tu seulement regarder dans un miroir ?! Tu ne ressembles à rien ! Et tu te dis être un homme ? Un homme c'est pas ça, un homme ça garde la tête haute, ça reste droit, ça ne fuit pas... Chacune de ses paroles semblent me gifler, brûler ma peau, me laisser une trace au fer rouge. Je vacille sous le poids de ses mots, chacune de ses paroles prononcé avec honte et dégout. Je le hais. Pour tous ce qu'il est, ce qu'il représente, ce qu'il a fait de nous. Un homme ?! Tu me dis d'être un homme, comme si j'en avais un modèle. Un modèle d'homme ? Je n'ai même pas de père, tu te conduis comme si tu pouvais agir sur moi comme un père... mais tu n'en es rien, un homme... Un homme qu'a laissé sa femme se tuer de l'intérieur, qui l'a vu devenir que l'ombre d'elle-même, un homme qui a préféré agir comme si de rien était, continué à vivre, à défiler dans sa grandeur... Tu n'as aucune grandeur... la vérité c'est que Norah tu t'en souviens même pas ! T'as préféré tous lâché, nous abandonner... alors que Sophia en crevait, alors que maman ne croyait même plus en nous... T'as préféré gérer ça avec la force... nous réduire à cacher la douleur de sa mort... t'as détruit notre famille... Un homme dis-tu ! Je crache avec méprit, ne sachant pas d'où me vient le courage de lui parler ainsi. En plus de vingt et un ans d'existence jamais, jamais je n'ai osé lui tenir tête, lui répondre. Je le hais ! La maison me donne envie de vomir. Oui de vomir, j'ai horreur de ce qu'elle me rappelle. Cette villa immense où le mot famille n'avait aucune définition, seuls Sophia et moi avions de l'affection. Et que crois-tu ? Qu'en me disant cela je vais me sentir mal ?! Tu n'es qu'un enfant Gabriel, un gosse mal grandit... tu penses que fuir t'aide ? La vérité c'est que tu t'es marié à une femme qui tu pensais aimer... et que l'idée d'avoir un enfant t'a enraciner là dedans... Un enfant, comment aurais-tu pu en gérer un ? Tu n'es même pas assez grand pour comprendre quoi que ce soit... tu t'enfonces dans une puissance entièrement fausse... N'oublies pas que l'argent et ton nom c'est nous qui l'avons créé, sans nous tu ne serais rien ! Je serre les dents, baissant la tête, fixant le sol sans rien rétorquer. La haine et l'envie de le frapper me paralysant entièrement. Ce père que je n'aime pas qui n'a cessé de me détruire !

Neuf Décembre 2007, Londres. Retour de Basile chez lui, avec Monamarra.
Quatre Janvier 2009, Londres. Début de séance avec un conseiller matrimonial pour Mona' et Basile.
Mars 2009, Londres Le gouffre entre Monamarra et Basile ne cesse de grandir, Mona ne s'en rend pas compte. Ils se détachent, même si quand ils sont ensemble tout est parfait. Une routine s'installe. Mona veut un autre enfant et Basile accepte. Ils se mettent à essayer d'avoir un enfant. Basile n'a plus foi en leur couple, ni leur mariage, il reste pas devoir, par habitude et par attachement.
Juin 2010, Londres. On offre à Basile une place d'enseignement en histoire de l'art, il accepte. Mona' reçoit une promotion pour rédactrice d'une magasine féminin de mode. Le couple semble n'avoir jamais aussi bien fonctionner, même si au fond ça sonne creux.
Quatroze Juillet 2011, Londres . Débarquement de Sophia à Londres, elle décide de s'y installer. Basile voit revenir dans sa vie sa petite soeur, et aujourd'hui la dernière personne avec qui il s'ouvre et n'est pas méchant.


AND WHAT ABOUT YOU
pseudo: nevada. ✐ âge: dix-huit ans ✐ où avez-vous découvert le forum: trop longtemps pour m'en souvenir. ✐ comment le trouvez-vous: superbe, comme à son départ (: ✐ autres: j'avais réservé Johnny Depp, mais j'aimerais aussi Joseph Morgan, mais l'ayant vu en "rédaction" de scénario, c'est mort, hein ?




Dernière édition par G. Basile Calowell le Dim 11 Déc - 17:54, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V. Asher Rhodes
grand londonien
avatar

♦ Messages postés : 540
♦ Star de l'avatar : Colton Haynes.
♦ Pseudo : Map The Soul.


MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 10:32

Merci d'être restée ! I love you
Pour Joseph M., c'est pas totalement mort. En fait, l'avatar n'a pas été réservé donc c'est toujours possible de l'avoir. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia B. Breckenridge
SWEETYADMIN ✐on n'est pas toujours maître de nos vies...
avatar

♦ Messages postés : 815
♦ Star de l'avatar : Lyndsy Fonseca
♦ Doubles-comptes : Pas pour l'instant x)
♦ Pseudo : red swallow


MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 11:33

Et re(bienvenue) sur le forum au passage I love you

_________________

Cause I can't see the sun anymore I can't feel the drugs anymore I can't see the sun anymore but I don't mind you're by my side and I feel fine.
Black Lab • See
the sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 13:01

HAN, ça serait genre trop bien de l'avoir parce qu'il irait tellement avec mon idée de personnage
J'ai donc juste à finir ma fiche avant qu'elle ne le réserve c'est ça ?

Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V. Asher Rhodes
grand londonien
avatar

♦ Messages postés : 540
♦ Star de l'avatar : Colton Haynes.
♦ Pseudo : Map The Soul.


MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 13:08

Si tu veut aussi cet avatar, elle ne peut plus le réserver. Après, normalement quand deux personnes sont sur un avatar, on choisit la meilleure fiche des deux, mais comme là un des deux est un scénario non inscrit, on verra ce qu'on décidera, Olivia et moi. (:
En tout cas, bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 13:17

Ok ba alors je vais m'y lancer maintenant

Merci de me laisser une chance dans tous les cas (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V. Asher Rhodes
grand londonien
avatar

♦ Messages postés : 540
♦ Star de l'avatar : Colton Haynes.
♦ Pseudo : Map The Soul.


MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 18:23

J'ai parlé à Ariadne ; elle a choisit de te laisser l'avatar. ;)
Je te valide. Bon jeu. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 18:27

HAN, elle gère vraiment alors.
merci à vous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zepplin L. Adams
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 28
♦ Star de l'avatar : Kristen Bell
♦ Pseudo : Manon

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: Jimmy - Moriarty

MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 18:43

Bienvenue sur le forum :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Basile Calowell
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 143
♦ Star de l'avatar : joseph morgan
♦ Doubles-comptes : nope
♦ Pseudo : nevada

♫ meet me in halfway
♫ this is a new relationship:
♫ musique du moment: YOUR CALL - second handserenade

MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   Dim 11 Déc - 19:07

merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.   

Revenir en haut Aller en bas
 

BASILE Δ je dis toujours la vérité, même quand je mens c’est vrai.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des visiteurs venus d'ailleurs, ooooooooooooooh !!!!! [Mission rang D]
» Je serai là, toujours pour toi n'importe où quand tu voudras. Car je resterai, TA MEILLEURE AMIE. | Leyla&Sky.
» On a toujours besoin de sa maman... surtout quand elle est aussi cool que la mienne !
» La vérité n'est pas toujours bonne à dire [Mentos-Ecly]
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
à la faveur de london :: ♦ POUR VOUS :: Come introduce youself :: Accepted-