AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Come On, Skinny Love ○ Julia-Sawyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec St-James
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 51
♦ Star de l'avatar : Taylor Lautner
♦ Doubles-comptes : Non.
♦ Pseudo : Jack'


MessageSujet: Come On, Skinny Love ○ Julia-Sawyer   Ven 9 Déc - 21:34



Alec bailla, fatigué. Il ne savait pas quelle heure il était exactement, mais il était prêt à parier qu'il était très tard. Et aussi qu'il était là depuis longtemps. En fait, ça faisait depuis le début de la soirée qu'il était assis au volant de sa voiture, devant le domicile d'un suspect. Il était en train de faire, ce qu'on appelle communément une planque dans le jargon policier. Surveiller les moindres faits et gestes de cet homme suspecté de revendre beaucoup de drogues. Le jeune flic adorait son métier, et il voulait coincer cette ordure mais comme tout bon bleu qui se respecte, il n'aimait pas les planques. Il rêvait d'action, de mouvement, pas de passer la nuit assis dans une voiture alors qu'on était au moins de Décembre. Et comble de malchance, son homme ne semblait pas motivé à bouger pour la soirée, ce qui signifiait de longues heures à contempler la maison, plongée dans l'obscurité. C'était le pire aspect de cette situation, car l'ennui entraînait le sommeil, qui en lui même avait bien sûr des conséquences néfastes. Le calvaire du jeune homme dura encore quelques temps, puis il fut enfin relayé par un collègue. Il repartit à pied dans le froid, sa moto étant temporairement en panne. Aussitôt arrivé chez lui, il enleva vite fait ses vêtements, et s'effondra dans son lit, sans plus de cérémonies.

Ce fut la sonnerie de son réveil qui vint perturber le sommeil profond dans lequel le brun était plongée depuis moins de huit heures. À l'intérieur de lui-même, il grommela contre son oubli d'éteindre son réveil mais il était sûr qu'en cet instant il était trop tard, il n'allait plus être capable de se rendormir. D'un geste de main furieux, il repoussa les couvertures chaudes et prit la direction de sa salle de bain où il prit une longue et chaude douche. Mais ce ne fut pas suffisant, il se sentait toujours aussi vaseux, dans le coma. Il était crevé, il ne dormait pas assez. Ses assertions furent confirmées, quand il croisa son reflet dans le miroir, il avait une tête à faire peur. Il avait clairement besoin d'un remontant, un grand café par exemple. Le truc, c'est qu'il ne trouverait pas ce dont il avait besoin ici, dans son appartement désordonné de célibataire. Il devait aller chercher cette petite douceur qu'était le café au Starbuck le plus proche. C'était aujourd'hui un jour de congé pour lui, il allait donc l'occuper de la meilleure des façons : en ne faisant rien de fatiguant. Enfilant à la hâte un jean et le sweat de son ancienne faculté, il sortit donc dans les rues; à la recherche de sa drogue douce.

Il était tôt, il était pas en forme, il n'avait ni l'envie, ni l'espoir de croiser quelqu'un. Ainsi, il ne put qu’être surpris quand il vit une fille de sa connaissance, Julia-Sawyer. Enfin, d’abord, il vit une jeune fille brune au loin, qui marchait dans la direction opposée à lui. Elle était trop loin pour qu’il puisse distinguer ses traits, mais étrangement son cœur s’emballa, il lui semblait la connaître. Il accéléra le pas, pressé de voir l’inconnue de plus près. Et plus il avançait, moins le doute était possible… sa démarche, ses vêtements à la fois chics et un peu hippie, ses cheveux bruns volants au vent… Elle avait des lunettes de soleil qui lui mangeait le visage, mais aucun doute n’était possible : c’était bien elle. Il se demanda s’il est allait faire semblant de ne pas le voir, si elle allait faire demi- tour, si elle allait venir vers lui. Bien que la dernière hypothèse lui semblait peu probable, leur rencontre n'était pas vraiment banale. Mais il n’y avait aucune, mais absolument aucune chance, qu’il la laisse s’échapper. Pas cette fois. Il se plaça volontairement dans son chemin de façon à rendre la confrontation totalement inévitable. Restait à trouver ce qu’il allait lui dire maintenant. 10 m, elle parut enfin le remarquer. Il tenta un mince sourire… 5 m, elle toucha ses lèvres comme si elle était surprise ou gênée. Quelques pas, et ils furent face à face. « It's you … » Quelle entrée en matière brillante ! Alec n’était guère fier de lui. Il essaya de retrouver un peu d’humour, terrifié à l’idée qu’elle lui jette un regard dédaigneux et qu’elle passe son chemin. « I mean, it's nice to see you not drowning. » Oh la la, ce n'était même pas drôle... Finalement, il mit ses mains dans ses poches, embarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Julia-Sawyer Bradford
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 51
♦ Star de l'avatar : kstew.
♦ Pseudo : luanna.


MessageSujet: Re: Come On, Skinny Love ○ Julia-Sawyer   Sam 10 Déc - 22:18


come on , skinny love
.






¶ Ma vie était un vide constant, dans lequel je me sentait bien. Je reprenait le cour de mon existence , sans trop de difficultés et pourtant , tout le monde autour de moi semblait encore me plaindre. Ils étaient bien trop naïf, car j'étais forte . Je pouvais surmonter ça, même si il me croyaient changé , en réalité, je redevenait moi même. Depuis mon accident, j'attachais moins d'importance aux choses futiles et j'en accordais plus au sens de la vie. Fraichement réveillé pour une fois, je pris mon petit déjeuné tranquillement et par la suite une douche qui ne me fis que du bien, je me prépara rapidement et sortit de mon appartement. J'avais rendez-vous à la bibliothèque avec une étudiante en littérature qui était sensé m'aider à rattraper mon retard et me procurer des fiches de révisions. Cette idée ne m'enchantais pas particulièrement car même si j'avais beaucoup insisté pour retourné à la fac, les cours que je suivaient ne me plaisaient ma spécialement, j'étais contrainte d'admettre que j'avais choisi ce domaine pour faire plaisir à mes parents.

Je me promenais donc , dans les rues de Londres en direction de la bibliothèque dans laquelle j'avais rendez-vous. au fil du temps, je me rendais compte que j'étais plutôt en avance et que j'avais encore du temps devant moi, je choisi de m'arrêter dans le prochain café devant lequel je passerais et de commander quelque chose à boire, quelque chose de certainement bien meilleur que ce que je pouvais moi-même me préparer . Parfois, j'aimais bien être seule, ça me permettait de réfléchir , et dieu sais que ces temps-si j'en avais énormément besoin , mes séances avec la psychologue étaient terminé, mais je ne cessais de me remettre en question. Elle pensait qu'au fond de moi, certains de mes souvenirs était intact , le problème était que je n'avais pas assez de volonté pour aller les chercher . Elle croyait que je voulais effacer le passé, peut-être bien oui, que je voulais tout oublier, mais alors pourquoi avais-je ce besoin constant de retrouver le flashback du soir de mon accident. Le doute planait. Mes parents , quand à eux, étaient toujours inquiets, mais on pouvais dire que ce chamboulement dans nos vies les avaient rapprochés, cependant, je ne préférais pas me faire de faux espoirs. Ma mère était toujours à mes trousses , insistant sur le fait que je devais sortir de temps à autres avec mes amies et faire d'autres rencontres, c'est vrai qu'elle avait était dessus de ma rupture avec Tom, mais honnêtement, je n'était pas folle amoureuse, j'étais juste stupide et trop attaché à l'avis des autres. J'avais pris en maturité, et gagné de l'indépendance , je ne faisais pas parti de ses filles qui avait besoin d'être aimées, de toutes façons Les hommes divisent instinctivement les femmes en deux catégories : les femmes comme il faut et les femmes comme il en faut, moi je ne voulais pas être placé dans une d'elle , tout ce que je voulais c'était être aimé pour ce que j'étais, mais comme le dit le proverbe, l'amour arrive quand on s'y attend le moins .

Face à moi, je vis arrivé un beau jeune homme brun qui avait un air quelque peu familier . A mesure que je m'approchais , je pouvais distinguer les traits de son visage, et de ce fait , le reconnaitre. C'était lui, le garçon qui m'avait sauvé, grasse à lui j'avais encore une fois échappé à la mort . Le fait que je ne me sois pas débattu était inexplicable , mais ce n'était pas vraiment ce qui me préoccupais , en réalité, j'étais gênée de m'être mise en colère contre lui, alors qu'il avait fait preuve de tant de bravoure. Alors que nous étions face à face, il fit le premier pas « It's you … » au moins il ne m'avait pas oublié, je ne savais pas vraiment pourquoi , mais ça me donna une légère satisfaction , je souris sans trop en faire et retira mes lunettes. « I mean, it's nice to see you not drowning. » . Je n'avais pas vraiment réfléchis à ce que j'allais lui dire le jour où je le reverrait , mais je ne me dégonfla pas et tenta de rester de plus naturelle possible, sa réflexion précédente était certainement venu pour décontracter l’atmosphère tendu . la soirée près du lac avait était un désastre, nous ne nous étions pas vraiment quitter en bons termes, espérons pour lui qu'il ne sois pas du genre rancunier, car dans le cas contraire, il a trouver une adversaire de taille . « I don't even know your name, but i want to thank you for what you did. I'm sawyer » jusqu'à présent, il avait était le garçon de la falaise , mais j'avais réellement envie d'en savoir plus sur lui qui paraissait si mystérieux, j'avais envie de jouer un instant à la curieuse et de découvrir ce qu'il y avait en lui, il semblait avoir tant de choses à raconter.




Dernière édition par A. Julia-Sawyer Bradford le Lun 12 Déc - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec St-James
nouveau londonien
avatar

♦ Messages postés : 51
♦ Star de l'avatar : Taylor Lautner
♦ Doubles-comptes : Non.
♦ Pseudo : Jack'


MessageSujet: Re: Come On, Skinny Love ○ Julia-Sawyer   Lun 12 Déc - 15:51



Tout de suite, il eut l'impression de s'être trompé de personne. Il ne pouvait pas en être autrement. La brune qu'il venait d'accoster dans la rue, n'était pas celle qu'il avait sauvée de la noyade, ce n'était pas possible. Ce fameux soir où il avait sauvé cette fille, c'était une tigresse qu'il avait ressorti de l'eau. Ou du moins une fille avec un sacré caractère, car il s'était fait copieusement engueulé pour ce geste qu'il pensait héroïque. Elle lui avait jeté de sacrés regards noirs par la suite, et c'était pourquoi il avait pensé qu'il n'avait aucune chance de se revoir, encore moins de se parler amicalement. D'ailleurs, il avait demandé à certaines personnes présentes à la fête s'il la connaissait et les réponses avaient été dans l'ensemble les mêmes : Une fille assez étrange, cynique sur les bords, qui ne se laissait pas facilement approcher mais qui avait une classe folle. C'est ce qui expliquait sans doute le besoin que Alec avait de lui adresser la parole, même après qu'elle lui ait mis un vent magistral. Mais pour une fois, son petit côté saint bernard lui fut bénéfique, car il reçu un accueil assez chaleureux. Quand il l'interpella, elle enleva ses lunettes, allant même jusqu'à lui sourire. Il avait donc reconnu ses traits, il était certain que c'était elle mais il était un peu perplexe sur le changement de personnalité subit. Peut être une sœur jumelle ? Non, bien sûr que non, puisqu'elle semblait l'avoir reconnu. Il décida donc d'arrêter avec ses théories fumeuses et de se concentrer sur le moment présent. Mais c'était difficile, car même après sa réflexion légèrement moqueuse, elle ne s'était pas mise en colère. Étrange, vraiment. Mais il n'allait pas s'en plaindre, un peu de douceur était bienvenue dans ce monde de brut. Perplexe mais étrangement content, il la laissa parler pour la suite, car il n'avait pas la moindre idée de comment continuer leur petite discussion.

« I don't even know your name, but i want to thank you for what you did. I'm sawyer » Il est aisé d'imaginer combien cette phrase surpris le jeune homme, autant que cette toute nouvelle attitude en fait, mais il ne montra rien. Il n'allait pas s'en plaindre tout de même ! Il lui rendit son service, et recommença à bavarder, ne comprenant pas d'où venait cette nervosité soudaine. En temps ordinaire, il était beaucoup plus beau parleur que ça, et là elle lui avait tendu une perche... « I know ! I asked your name to some people at this party. I save so many girls, I need names to remember who is who. » Ah ben non, en fait, c'était bien revenu, il faisait de l'humour quand même. Tant mieux, ainsi il pouvait essayer de percer la personnalité de la jeune fille sans lui donner l'impression qu'il l'interrogeait. Parce qu'au fond, il voulait vraiment savoir ce qui l'avait poussé à prendre tant de risques sur la falaise l'autre soir. « And for the record, my name is Alec. Alec Saint-James. I guess, it's nice to meet you again » . Bien sûr tout cela n'était que de l'humour mais il avait peur que cela sonne comme trop désagréable à ses oreilles, il devait se modérer un peu, sous peine d'une nouvelle dispute. Aussi cool que soit la jeune fille aujourd'hui, il devait peut être changer de sujet de conversation. « Don't worry, you're welcome. By the way, what are you doing here ? It's very early » Il ne savait pas si elle était vraiment désireuse d'avoir une conversation avec lui mais selon sa réponse, il serait fixé. Lui n'était pas pressé, il était en congé pour la journée, et ça ne l'avait jamais dérangé de parler avec une jolie fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Come On, Skinny Love ○ Julia-Sawyer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come On, Skinny Love ○ Julia-Sawyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Skinny love ღ 21/05 - 16h20
» Skinny Love || Poney Terrestre || Anorexique.
» 06. Skinny Love
» c'mon skinny love just lost this year (ft. Zoella)
» Absolarion Love.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
à la faveur de london :: ♦ CITY OF LONDON :: Great Russell Street-