AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ Alice June Marshall ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: ♦ Alice June Marshall ♦   Mer 20 Oct - 14:46


ALICE JUNE MARSHALL


I THINK I'M READY
NOM • Marshall
PRENOM(S) • Alice, June
AGE • 20 ans
DATE DE NAISSANCE • 2 juin 1990
LIEU DE NAISSANCE • Kingston, Tennessee, USA
PROFESSION • Étudiante en musique
GROUPE • I Think I'm Ready



A CUP OF TEA
Avant de connaître l'histoire de quelqu'un, il faut connaître son caractère non ?

Alice June est une personne très normale, si on y réfléchit. Elle a toujours eu des bonnes notes à l'école, elle est sage et respectueuse de tout le monde, elle ne cherche pas les problèmes. Elle est naturellement gentille, amicale, et souriante ; mais son problème majeur est sa naïveté. En effet, elle a tendance à faire confiance à n'importe quelle personne qu'elle croisera, et cela finit souvent par la rendre malheureuse, notamment en amour. De plus, le simple fait de regarder un documentaire sur le tiers-monde par exemple peut la déprimer, car elle déteste voir des gens souffrir ou être malheureux. Pour cette raison, elle donne régulièrement de l'argent à des associations humanitaires.

Elle est un peu timide, mais se fait quand même des amis facilement. Elle n'hésitera pas par exemple à aller vers quelqu'un si cette personne lui inspire de la sympathie, mais elle est aussi capable de se lier d'amitié avec des personnes très différentes d'elle, elle n'a pas de style ou de bande particuliers, elle est juste comme elle est et elle ne se prend pas la tête. Par exemple, elle s'en fiche totalement d'être populaire. Elle a pas mal de succès auprès des hommes même si ceux-ci finissent par se lasser d'elle. Elle n'a donc jamais vraiment eu de relation longue et sérieuse, même si elle en rêve.

Elle est un peu enfantine : fan depuis toujours des dessins animés Walt Disney et des contes en tout genre, ils lui permettent de s'évader du monde réel pendant un moment. D'ailleurs, elle adore particulièrement le prénom que lui ont donné ses parents Alice, car dès toute petite elle lisait le conte "Alice au Pays des Merveilles" et cela a terriblement marqué son esprit.

Elle joue de la guitare, un peu de piano, et chante depuis l'âge de 5 ans, et elle a toujours été très talentueuse. On lui a toujours dit que lorsqu'elle chantait, même les oiseaux se taisaient pour l'écouter. Sa voix et son talent exceptionnels lui ont permis d'entrer à l'université. Cependant, elle n'est pas du tout ce que les gens appellent "prétentieuse", non, elle a beaucoup de recul par rapport à son talent et ne s'en vante jamais. Elle manque même parfois de confiance en elle, et c'est pour cela qu'elle a longtemps hésité à se lancer dans la musique car la moindre chanson sur scène lui donne un trac terrible.

Histoire

Chapitre 1 : Enfance


No one is as lucky as us
We're not at the end but oh we already won
No one is as lucky as us
Is as lucky as us

2 juin 1990
Un hôpital, un père attendant que sa femme accouche, tenant par la main leur premier enfant. Le petit Christopher Marshall avait 2 ans à ce moment. Soudain, un médecin arriva. Le bébé était né, c'était une fille. On voyait le sourire radieux de M. Marshall s'étendre sur son visage. Quant au petit maintenant grand frère, il ne comprenait pas trop ce qui se passait. Le père alla voir le bébé, et le prit dans ses bras. Ses cheveux avaient une couleur un peu bizarre, châtain clair presque roux, mais c'était une fille magnifique. Ils s'étaient presque mis d'accord sur le prénom, sauf que Mrs Marshall voulait l'appeler Alice, et M. Marshall voulait l'appeler June, car elle était née en juin. Finalement, ils décidèrent de lui donner les deux prénoms, Alice en premier car M. Marshall ne voulait vraiment pas énerver sa femme après tout ce qu'elle avait subi. Bref, c'était le début d'une nouvelle vie.

15 juin 1996
Dans une petite ville du Tennessee, Kingston, la famille Marshall allaient tous ensemble au conservatoire à pied. C'était une journée de juin ensoleillée, et Alice venait juste de fêter son anniversaire. C'était la grande journée des inscriptions aux activités.
- Maman ?
- Oui, ma chérie ? 
- Je stresse, maman...
- Ben, pourquoi, ma puce ? 
- Ben... je sais pas quoi prendre comme instruments. Les gens ils vont me gronder.
Mrs Marshall ne put s'empêcher de rire.
- Mais non, ma chérie. Tu n'es pas du tout la seule à être comme ça, et puis nous on va t'aider à choisir, ne t'inquiètes pas. 
- Tu es sûre ?
- Mais oui, Alice. Allez, avance sinon on va être en retard.

En remplissant les papiers, ses parents inscrivirent « guitare », « piano ». Puis Alice leur dit qu'elle voulait aussi être chanteuse. Alors ils l'inscrivirent à un cours de solfège et chant en même temps.
- Super ! Comme ça, quand je serai grande, je serais une star !
La joie se lisait sur son visage d'enfant émerveillé. Sa carrière commençait.


Christopher lui aussi faisait de la musique. De la guitare et un peu de batterie. Le frère et la sœur ne tardèrent pas à jouer ensemble, et dès qu'Alice eut 12 ans ils faisaient des petits concerts dans la ville. Ils se sont toujours bien entendus, Chris étant comme un modèle pour Alice, cela façonna sa personnalité : sa proximité avec son grand frère l'empêcha de devenir superficielle et prétentieuse comme la plupart des petites filles de son âge.


Chapitre 2 : Adolescence


It's in the air now
Bitter tears and broken hearts
We're teenagers
We count the years we think we're smart
But we're not
We don't know anything

13 ans, l'âge des premiers soucis, des premiers amours. Et le début des déceptions pour Alice. Parlons d'abord de son tout premier amour, qui fut une étape décisive dans sa vie.

3 septembre 2003, collège de Kingston
La rentrée en 4ème. Une étape un peu banale, vous me direz, et c'est vrai. Alice attendait que le proviseur fasse l'appel de toutes les classes, son sac à dos violet à la main plein de badges de groupes de rock. Alice avait aimé le rock très tôt, son père étant un vrai fan de vieux groupes comme les Beatles ou les Rolling Stones. Mais elle, ce qu'elle préférait, c'était le punk, du genre Green Day, Fall Out Boy, New Found Glory. Cette musique lui donnait de l'énergie.
Bref, le proviseur du collège faisait l'appel, et lorsqu'elle entendit « Alice June Marshall » elle s'avança vers le professeur qui lui était désigné. C'était une vieille prof toute ridée, et Alice ne l'aimait vraiment pas. Ca allait être une année pénible.
Lorsqu'elle entra dans la classe, elle s'aperçut qu'elle ne connaissait presque personne. Il n'y avait plus de place, sauf à côté d'un garçon blond qu'elle n'avait pas encore eut le temps de dévisager.

- Euh, salut. Je peux m'asseoir là ?
- Oui, bien sûr.
Soulagée, elle s'assit à côté du garçon qu'elle n'osait pas trop regarder dans les yeux.
- Comment tu t'appelles ? 
Elle tourna la tête vers lui à cette question, et là elle vit son visage. Son coeur s'arrêta presque de battre. Il était... éblouissant. Et encore, c'était faible comme mot. Perdant toute son assurance d'un coup, elle parvient finalement à balbutier :
- Alice. Et toi ? 
Il lui adressa un sourire radieux.
- Je m'appelle Jude.
Arg, c'était vraiment un nom horrible. Enfin tant pis, ce garçon était absolument parfait. Alice lui retourna son sourire, puis essaya quand même d'écouter ce que la prof disait, même si elle devait avouer qu'elle avait du mal à se concentrer.

Un mois plus tard, ils sortaient ensemble. Tout allait pour le mieux, et Alice ne se doutait absolument pas que cela n'allait pas durer. Elle était dans sa bulle, heureuse, et pour rien au monde elle ne souhaitait en sortir. Mais un jour, tout changea.

29 novembre 2003, devant le cinema de Kingston
Alice attendait dehors. Il pleuvait des cordes, et elle avait oublié son parapluie chez elle. Elle était glacée jusqu'aux os, mais elle ne voulait pas partir. Elle attendait Jude. Elle l'imaginait déjà en train d'arriver, souriant, et avec un parapluie bien sûr, il n'oubliait jamais rien. Elle attendit. Il était déjà en retard de cinq minutes. Elle essaya de l'appeler sur son portable. Il ne répondait pas. Alors elle attendit encore. Les minutes passèrent. Maintenant, il était en retard d'une demi-heure. Elle commençait à s'inquiéter, mais n'osait pas partir, de peur qu'il arrive alors qu'elle n'était pas là.
Finalement, il arriva au bout d'une heure et demi. Son visage était neutre, il ne souriait pas du tout. Il passa devant Alice sans même la remarquer.
- Hé, hé ! Jude ! Je suis là !
Il se retourna un bref instant, puis repartit.
- Hé ! 
Elle courut pour le rattraper et se posta sur son chemin.
- Qu'est-ce qui t'arrive ? Déjà tu es très en retard, moi je t'attends depuis longtemps sous la pluie, et en plus tu m'ignores ! 
- Désolé, Alice. 
Il fit mine de recommencer à marcher, mais elle l'en empêcha.
- Désolé ? C'est tout ce que tu me dis ? Mais qu'est-ce que tu as ? Attends, là il y a quelque chose qui ne va pas. Explique-moi. Allez, je te connais par coeur, Jude. 
- Désolé. Je... J'en peux plus. Je veux dire, on est pas faits pour être ensembles. On est trop différents.
Cela lui enleva toutes ses forces. Quoi, alors, il ne l'aimait plus ? Toutes ces promesses... pour rien ? Elle ne put empêcher les larmes de couler de ses yeux fatigués. De toute façon, elle était déjà mouillée. Elle rentra chez elle, prit une douche. Ca n'allait pas mieux. Ses parents pensaient qu'elle était tombée malade à cause de la pluie. En fait, elle était bien tombée malade, mais à cause de Jude.

Cette première déception ne fut évidemment pas la dernière. A chaque fois, elle pensait avoir trouvé la bonne personne, puis celle-ci se lassait et la laissait tomber. Au fil des années, elle apprit à surmonter ses chagrins, mais la blessure dans son coeur était toujours ouverte. Elle manquait trop de cruauté pour supporter ça.


Chapitre 3 : Carrière


Everybody sing like it's the last song you will ever sing
Tell me, tell me, do you feel the pressure now?
Everybody live like it's the last day you will ever see
Tell me, tell me, do you feel the pressure now?
We were born for this

12 janvier 2008, une petite salle de concert dans le Tennessee
Alice avait 18 ans maintenant. Elle se tenait debout, dans les coulisses sur le côté de la scène, sa guitare customisée avec des autocollants en tout genre à la main. Elle était stressée, très stressée. Ce n'était pas la première fois qu'elle se produisait sur scène, non, c'était la première fois qu'elle était toute seule. D'habitude, il y avait au moins son frère Chris, ou des amis, mais cette fois personne n'avait pu se libérer et elle ne pouvait pas annuler le concert.
Son père arriva en coulisses environ cinq minutes avant qu'elle n'entre sur scène.
- Alors, Alice, comment tu te sens ? 
- Laisse-moi tranquille papa, s'il te plaît.
- … Qu'est-ce qui se passe ma chérie ? 
- Rien, rien, c'est juste que...
Puis elle s'effondra en larmes dans les bras de son père.
- J'ai trop peur, papa, je vais tout foirer, ils vont se foutre de ma gueule...
- Mais non, Alice. Enfin, tu sais très bien que tu en es capable. Tu l'as déjà fait plein de fois.
- Mais... là c'est pas pareil, papa, tu comprends ? 
- Oui, ma puce, je comprends. 
Il la lâcha et la regarda dans les yeux.
- Regarde-moi bien. Tu vas assurer comme tu le fais toujours. Il faut juste que tu aies confiance en toi. Tu es la meilleure, Alice, tu vas y arriver. Dis-moi que tu vas y arriver. 
- Je... je vais y arriver. 
- Voilà, c'est ça, tu vas y arriver. Allez, maintenant sèche tes larmes ou tout le monde va croire que tu n'es pas contente de les voir. 
Il lui sourit, et cela la rassura un peu. Mais son trac était toujours immense, et lorsque le moment d'entrer en scène arriva, elle sentit que son ventre lui faisait mal tellement elle avait peur. Elle commença par une présentation d'une voix timide et mal assurée, puis commença la première chanson. Elle tremblait au début, mais plus la chanson avançait, plus elle se sentait à l'aise. Finalement, le concert se déroula très bien et à la fin elle eut droit à une standing ovation du public. Son sourire radieux semblait contagieux car tout le monde dans la salle avait l'air heureux. Elle avait réussi.
La première chose qu'elle fit en sortant de scène fut de se jeter dans les bras de ses parents. Il la félicitèrent, ils n'avaient jamais été aussi fiers de leur fille.
La famille Marshall s'apprêtait à quitter la salle lorsqu'un homme appela Alice.
- Mademoiselle ? Mademoiselle Alice Marshall ? 
Elle se retourna. C'était un homme âgé d'environ quarante ans.
- Oui ?
- Bonjour, je me présente, Harvey Scott, producteur musical. Quelqu'un m'avait averti que vous vous produiriez ce soir et je suis venu. J'avoue que j'ai été frappé par votre talent.
Elle faillit rire mais il avait l'air sérieux, alors elle s'en empêcha.
- Vraiment ? C'est cool, alors...
- Oui, oui, vous êtes vraiment très douée mademoiselle, et si vous voulez je pourrais sans problème vous obtenir un contrat avec une maison de disque.
Le sourire de Alice s'effaça. Une maison de disque ? Waow. Elle se rendit compte que tout cela avait prit une proportion incroyable. Mais c'était trop tôt. Beaucoup trop tôt. Elle ne voulait pas abandonner ses études maintenant, ce serait trop bizarre. Elle était confuse, elle ne savait pas quoi faire.
Sa mère rompit finalement le silence qui venait de s'installer.
- Je suis désolée, monsieur, mais elle est trop jeune. C'est impossible.
- Non, elle n'est pas trop jeune ! Au contraire, c'est l'âge idéal pour commencer une carrière. Réfléchissez-bien, ce serait dommage de louper une si belle occasion.
Puis M. Marshall intervint.
- Bon, je pense qu'on va y aller. Si vous voulez, donnez-nous vos coordonnées et on y réfléchira. 

Ils partirent finalement, et les jours d'après personne n'appela le producteur. Ils n'étaient pas prêts psychologiquement. Tous.

Alice entendit un jour parler d'une université très classe à Londres, où à ce qu'il paraît on avait des cours de bonnes manières, etc. Cela l'attira immédiatement, elle était dégoûtée des mentalités américaines grossières et souhaitait à tout prix suivre des études prestigieuses. Alors elle n'hésita pas une seconde à faire ses valises et prendre l'avion.



I'M STILL BREATHING
Bonjour à toi Londonien. Le moment est venu pour moi de me présenter. Je suis Juliette alors prosterne-toi. Jai presque 16 balais, ça gère hein ? C'est en flanant sur l'avenue de Google que je suis tombée sur FOL et je compte bien y revenir au moins une fois par semaine. J'ai décidé de me dessiner avec les traits de Hayley Williams.
Alors déjà je voudrais dire que ça faisait des heures que je cherchais un bon forum rpg, en sachant que le design est un de mes principaux critères (avec Hayley Williams =P). Donc voilà, je suis arrivée ici et j'ai trouvé le design et le contexte sympa, donc je me suis inscrite =)
J'aimerais quand même rajouter un petit quelque chose : je pense que dans la présentation vous devriez rajouter plus de champs, du genre caractère, physique et style vestimentaire, au moins ça. J'ai rajouté un paragraphe "caractère" dans mon histoire car je pensais que c'était vraiment important ^^
Et pour finir, est-ce que l'université propose des études de musique ? Parce que si yen a pas j'ai plus qu'à recommencer toute mon histoire...


Dernière édition par Alice J. Marshall le Mer 20 Oct - 16:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♦ Alice June Marshall ♦   Mer 20 Oct - 14:52

WELCOME!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: ♦ Alice June Marshall ♦   Mer 20 Oct - 15:42

Merci =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ Alice June Marshall ♦   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ Alice June Marshall ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
à la faveur de london :: ♦ IMPORTANT :: présentations version une-